Accueil» Économie solidaire » Documentation » Quelques lectures sur la Transition

Quelques lectures sur la Transition

Nous vous proposons une sélection de livres autour de la transition. Du pic pétrolier au manuel de permaculture, voici quelques références qui offrent un éclairage sur le monde actuel et celui qu’il nous reste à construire.

L’INCONTOURNABLE

Rob HOPKINS (2010), Manuel de transition , De la dépendance au pétrole à la résilience locale, Les éditions Ecosociété

L’incontournable qui a permis d’essaimer des groupes en transition partout sur la planète.

Le manuel de la transition, écrit par Rob Hopkins, a été traduit en Français. Un guide méthodologique exceptionnel par la pédagogie qu’il utilise, les méthodes qu’il présente, et sa présentation très agréable.
Indispensable pour ceux qui n’attendent plus de changements d’en haut mais pensent que les initiatives de relocalisation de l’économie se construisent ici et maintenant.

Il est édité en France par l’excellente revue Silence ! en partrenariat avec les éditions Écosociétés au Québec.

« Que seraient nos sociétés sans pétrole ? Brutalement métamorphosées… Plus d’ordinateurs, plus de nourriture des quatre coins du monde, plus de voitures ni d’avions, plus de plastique ; nous devrions rapidement réapprendre à produire un nombre incalculable de choses pour assurer notre survie. Mais serions-nous capables d’une telle autonomie ?

Ce scénario catastrophe est loin d’être paranoïaque. Il représente au contraire un avenir proche que nous devrons affronter tôt ou tard. Car allié aux changements climatiques, le pic pétrolier (la fin d’un pétrole abondant et peu cher) exige un changement draconien de nos habitudes de vie, une Transition énergétique qui mettrait fin à notre vulnérabilité collective. Comme nos gouvernements refusent de prendre les mesures qui s’imposent, il nous revient à nous, citoyen-ne-s, de prendre l’initiative et de nous préparer. »

Manuel de Transition
De la dépendance au pétrole à la résilience locale
Rob Hopkins
Préface de Serge Mongeau
Éditions Silence ! en partenariat avec les Éditions Écosociété

SUR LE PIC PÉTROLIER

Richard HEINBERG (2008), Pétrole : la fête est finie ! Avenir des sociétés industrielles après le pic pétrolier, Demi-Lune. Préfacé par Colin Campbell, fondateur de l’ASPO.


Basé à Santa Rosa, en Californie, Richard HEINBERG écrit depuis des années sur les questions de ressources énergétiques ainsi que sur la dynamique du changement culturel. Il est mondialement reconnu comme l’un des principaux et des meilleurs communicants sur la question du pic pétrolier. Journaliste, conférencier et membre du principal corps enseignant du New College of California où il dispense un cours sur « La culture, l’écologie et la collectivité durable », il a une demi-douzaine de livres à son actif, (dont Powerdown et celui-ci, véritable livre de référence sur le sujet) qui lui ont valu plusieurs récompenses et le rôle de principal communicant au sein de l’ASPO (Association pour l’étude du pic pétrolier).

Copinschi, Philippe, La fin du pétrole ; vie et mort d’une ressource stratégique. Bruxelles, De Boeck, 2010. 144 p.


Le XXe siècle fut celui du pétrole. Mais qu’en est-il aujourd’hui, et quelles sont les prévisions d’avenir ? Pourrons-nous, à plus ou moins brève échéance, nous défaire de notre dépendance au pétrole ? Dispose-t-on de produits de substitution ? L’augmentation du prix du pétrole, l’épuisement annoncé des réserves, les incertitudes géopolitiques affectant d’importants pays producteurs et, surtout, la prise de conscience des dangers du réchauffement climatique - dont l’utilisation du pétrole est en grande partie responsable - obligent à s’interroger sur la capacité de nos sociétés à préparer l’après-pétrole. Tout en expliquant les raisons essentielles qui l’ont rendu indispensable au fonctionnement des sociétés développées, et qui permettent de comprendre la scène pétrolière mondiale actuelle et ses enjeux, cet ouvrage propose un regard prévisionnel sur l’avenir du pétrole. Abordant à la fois les aspects scientifiques, économiques et géopolitiques, il est destiné aux étudiants en sciences politiques ainsi qu’à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire et aux enjeux du pétrole.

Cochet, Y. (2005). Pétrole Apocalypse. Fayard.


Les prix du pétrole flambent. Pourquoi ? Les explications courantes ne suffisent plus. Ne vivons-nous pas la fin du pétrole bon marché ? Ce problème peut bouleverser gravement nos modes de vie. Transports, agriculture, plastiques, vêtements, médicaments : le pétrole est partout. C’est pourquoi la hausse du prix des hydrocarbures ne sera pas un simple choc économique, ce sera : la fin du monde tel que nous le connaissons. Il est encore possible de repousser la date de cet événement et d’en limiter les effets par la mise en œuvre d’une sobriété nouvelle. Cela implique d’organiser la décroissance de la consommation de matières et d’énergie, tout en sauvegardant la solidarité, la démocratie et la paix. A ce prix, la transition sera. moins douloureuse.

Laurent Eric, La face cachée du pétrole, Plon, 2006


Le pétrole a toujours été le principal enjeu planétaire et pourtant, aujourd’hui comme hier, il reste entouré de nombreux mystère. Pour la première fois, ce livre révèle ce qui a été soigneusement dissimulé aux opinions publiques : Pourquoi le fameux choc pétrolier de 1973 n’était qu’une manipulation, le résultat d’une entente entre les pays de l’OPEP et les grandes compagnies pétrolières. Pourquoi les chiffres concernant les réserves mondiales dé pétrole sont totalement faux, volontairement grossis par les pays producteurs. En Arabie Saoudite et en Russie, les montants exacts relèvent même du secret d’Etat. Comment Washington a utilisé l’arme du pétrole saoudien pour provoquer l’effondrement de l’Union soviétique. Pourquoi, dès mars 2001, six mois avant le 11 septembre, des cartes de L’Irak sur lesquelles étaient tracées les futures explorations pétrolières servaient de documents de travail au vice-président Cheney et à des responsables pétroliers, au sein du groupe surnommé " la société secrète ". La Face cachée du pétrole est le résultat d’une longue enquête qui a conduit Eric Laurent - auteur notamment de La Guerre des Bush - en Chine, en Asie centrale, dans la zone de la mer Caspienne et dans le golfe Persique. Désormais, pour six barils consommés chaque jour, un seul est extrait et nous sommes à la veille d’un choc pétrolier d’une ampleur sans précédent.

SUR LA PERMACULTURE

Bill MOLLISON & David HOLMGREN (1986), Permaculture 1 - Une agriculture pérenne pour l’autosuffisance et les exploitations de toutes tailles, Editions Debard


Vous trouverez dans ce livre une nouvelle méthode pour produire une grande variété d’aliments et de substances utiles, que vous disposiez d’un jardinet ou d’une véritable exploitation agricole. La permaculture consiste à exalter progressivement les effets bénéfiques que l’on peut obtenir de judicieuses associations de plantes (diverses et nombreuses) et d’animaux (assez divers et nombreux eux aussi) : elle vous apprend à créer une sorte d’« écologie cultivée », ou de semi-culture (arbres et plantes pérennes sont à l’honneur) parfaitement adaptée aux conditions locales, et qui se révèle stable et sûre à l’usage. Plusieurs centaines d arbres et de plantes sont présentées dans ce livre, sur la base d’une expérience pratique, pour aider votre choix. Il ne s’agit pas d un retour à la nature, mais d’un pas en avant avec la nature. La démarche des auteurs n’est pas du tout « rétro » : ils vous amèneront à pousser très loin les études et les réflexions préalables, à faire, au départ, une minutieuse planification (la nature n’accepte pas n importe quoi), basée sur une large information, qu’il faut d ailleurs constamment renouveler. Après la période d’installation et à condition de continuer à observer, contrôler, expérimenter, vous verrez combien il est avantageux de faire travailler d’abord votre tête, et d économiser ainsi votre temps, vos efforts physiques et votre argent. Ce livre vous propose des outils pour participer à un véritable renouveau agricole. Vous joindrez d’ailleurs l’agréable à l’utile : quand elles sont bien menées, les réalisations de la permaculture sont toujours plus belles à regarder, et plus faciles à entretenir, à mesure que votre création évolue vers cet équilibre que vous négociez avec la nature.

Bill MOLLISON (1993), Permaculture 2 - Aménagements pratiques à la campagne et en ville, Editions Equilibres

Ces livres ne sont plus édités en français mais sont disponibles ici en version pdf

Ross et Jenny Mars (2012), Premiers pas en Permaculture, Traduction et édition par Passerelle Eco

La permaculture est une éthique et une manière de comprendre le vivant sous toutes ses formes. Il en découle un ensemble d’outils et de méthodes permettant de créer des écoystèmes pérennes et nourriciers. Tout en rappelant certains principes de la permaculture, ce livre s’attache à présenter des solutions pratiques pour le jardin et la maison, particulièrement à destination du particulier ou de la petite ferme en polyactivité.

Claude BOURGUIGNON et Lydia BOURGUIGNON (2008) Le sol, la terre et les champs - Pour retrouver une agriculture saine, Editions Sang de la terre


L’agriculture aujourd’hui est dans une impasse. L’intensification n’a pas été capable d’arrêter la famine mais elle a épuisé des millions d’hectares de sol et dégradé la qualité nutritive des aliments. Fondée sur une conception très réductrice du sol considéré comme un support inerte l’agronomie n’a pas su développer une agriculture durable, elle s’enlise dans les OGM qui rendent les agriculteurs prisonniers des semenciers ainsi que dans les agro-carburants qui provoquent une hausse brutale du prix des denrées agricoles. S’appuyant sur les expériences réussies d’autre forme d’agriculture dite biologique et sur les dernières recherches en microbiologie du sol, Claude et Lydia Bourguignon proposent dans ce livre une nouvelle voie pour l’agriculture du XXIe siècle. L’agrologie, sciences de l’agriculture écologique, est fondée sur une perception fine des relations complexes qui unissent le sol, les microbes, les plantes, les animaux et l’homme. Elle développe l’usage de nouvelles espèces déjà sélectionnées par la nature pour leur aptitude à restructurer les sols, à récupérer les engrais lessivés par les pluies, à pousser sur des sols pauvres ou arides. Dans cette nouvelle édition revue et augmentée de cet ouvrage de référence, les auteurs, remettant en cause le labour, exposent une nouvelle évolution verte, qui par l’application des lois de la biologie des sols, permet de restaurer une fertilité durable grâce à des techniques comme le semis direct sous couvert, le BRF, le compost, etc. Le paysan devenu exploitant agricole doit maintenant devenir un véritable agriculteur qui pour la première fois dans l’histoire, cultivera la terre sans l’éroder en l’aimant et la respectant comme un être vivant.

SUR LA TRANSITION

ATTAC, Petit manuel de la transition, éditions Les liens qui libèrent


Voici le Manifeste d’attac, à l’instar de celui des économistes atterrés, pour changer notre modèle politique et économique ; L’Europe est au bord du gouffre et la planète ne va pas mieux. Licenciements, chômage, austérité, spéculation, pollutions, climat déréglé..., le néolibéralisme va de crise en catastrophe. Le racisme et la xénophobie gangrènent nos sociétés, la démocratie vacille. Il est temps de bifurquer ! De rompre résolument avec ce capitalisme intrinséquement inégalitaire et productiviste. D’engager la tansition écologique et sociale. De remettre la démocratie au poste de commande. Dans ce nouvel opus, Attac met en débat 40 propositions pour changer de modèle. 40 propositions et une méthode : la construction des convergences. Car si les mouvements sociaux ne parviennent pas à travailler ensemble, nous serons emportés par les désastres qui s’annoncent.

Kaizen, le magazine des initiatives positives, Hors Série n°2, octobre 2013


Un numéro spécial sur "La France en Transition" du magazine édité par le mouvement des Colibris. 140 pages magnifiquement illustrées balayant les grands thèmes de la transition : se nourrir, énergie, habitats, économie, éducation. Un tour de France des initiatives et mouvements qui font vivre l’idée que les choses peuvent être changée ici et maintenant. Un numéro à se procurer d’urgence.
http://kaizen-magazine.com

Araud Christian, Préludes à la Transition. Pourquoi changer le monde ?, Éditions Sang de la Terre, 2012


Préludes à la Transition est un livre de Christian Araud paru en 2012 aux édition Sang de la Terre. Un résumé lucide du mouvement en Transition basé sur l’expérience internationale de l’auteur. Distancié, parfois ironique bien que toujours engagé, ce livre aborde sans concession, au prix de constats grinçants, l’état de notre monde et l’urgence à le changer.

Les 6 chapitres qui composent l’ouvrage font progresser le lecteur vers une double conclusion qu’il choisira selon ses penchants.

Tout commence avec une analyse des travaux du Club de Rome sur 30 ans qui exposent la situation de crise dans lequel le monde est enfermé et l’absence de solution globale.

Dans un second temps, C. Araud présente le mouvement de la décroissance et ses fondements théoriques. Il y voit beaucoup de réflexions intéressantes mais une capacité à agir très limitée.

"Objection de croissance" et "mouvement de la transition" font partie du nouveau paradigme que j’appelle le "champ de la décroissance".

Le 3è volet du livre se penche sur notre société et les blocages qui l’empêchent de changer. Blocages psychologiques, politiques et systémiques qui le sclérosent.
Il enchaîne avec plusieurs scénarios du futur imaginés par le permaculteur David Holmgreen dans les années 70. Pour l’auteur, "la permaculture en tant que méthode de production (incluant agriculture, sylviculture et élevage) est un outil majeur pour la transition".

Pessimistes, ces scénarios annoncent un chaos inéluctable à moins que des actions soient menées sur un plan local. Car c’est de la dimension locale que peut naître l’espoir.

Bien que maigre, cet espoir est entretenu dans les chapitres suivants où l’auteur détaille les actions possibles et distingue ce qui peut être entrepris en milieu rural, urbain et mixte. Il part également de la dimension individuelle pour tendre vers un besoin réel de coopération et d’action collective et globale.

La conclusion, ou plutôt les conclusions que proposent C Araud dépendent de notre vision du verre à demi-rempli. Il commence par la vision heureuse et propose aux optimistes de s’arrêter là, penchant lui-même naturellement pour le verre à moitié vide dont il expose sa vision avant de terminer par un constat teinté d’ironie : "il est plus amusant de s’engager à fond dans des expériences de transition que de jouer au golf ou au bridge."

Et pour continuer, rendez-vous sur le site des éditions Yves Michel pour y trouver une sélection d’ouvrages sur l’urbanisme et les villes en Transition.

http://www.yvesmichel.org/product-page/ville-urbanisme