Accueil» Actualités » Actualités du MES » Vers une intégration de l’ESS dans les programmes de l’éducation et de la formation professionnelle

Vers une intégration de l’ESS dans les programmes de l’éducation et de la formation professionnelle

Le Mouvement pour l’Économie Solidaire est impliqué depuis 1 an et demi, avec l’APDES Coordinateur (Portugal), Solidarius (Italie), CRIES (Romanie), DOCK (Grèce), Tekchnet (Allemagne) et le RIPESS EU (Europe), sur un projet européen Erasmus + "SSEVET2" dont l’objectif est de proposer à l’échelle européenne un module de formation des formateurs de l’éducation et de la formation professionnelle pour qu’ils soient en capacité de mieux intégrer l’ESS dans leur parcours de formation.

Ce projet européen s’inscrit dans le cadre de la stratégie de formation sur les compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie définis par le Conseil de l’Union Européenne en mai 2018, et en lien avec le potentiel de développement de l’ESS en terme d’emplois et de parcours professionnels. Cf.RECOMMANDATION DU CONSEIL du 22 mai 2018 relative aux compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie(2018/C 189/01)

Il poursuit trois finalités :

• Faire de l’ESS un champs porteur d’occasions d’emploi notamment pour les personnes qui en sont les plus éloignées. Sensibiliser sur l’ESS comme un secteur pourvoyeur d’emploi et intéressant en terme d’investissement professionnel et humain, en commençant par sensibiliser l’enseignement professionnel initial et continue.
• Donner aux formateurs et aux stagiaires et notamment aux jeunes les plus éloignés de l’emploi, les moyens d’acquérir de nouvelles aptitudes et compétences issues de l’ESS dans le cadre de leur tentative d’entrée sur le marché du travail.
• Fournir aux formateurs en EFP, des méthodes et des outils pédagogiques innovants en mettant en œuvre une expérience pédagogique alternative (ESS en formation).

Après avoir réalisé, de Janvier 2019 à juillet 2019 une cartographie des programmes de formation à L’ESS existants et une analyse des compétences des formateurs de l’EFP en ESS, la deuxième étape du projet consistait à construire un module européen de formation des formateurs de l’éducation et de la formation professionnelle pour qu’ils soient en capacité de mieux intégrer l’ESS dans leur parcours de formation.

L’objectif final de cette formation n’est pas de former les formateurs à donner une formation à l’ESS, mais de les former pour qu’ils soit en capacités d’intégrer les spécificités de l’ESS, ses valeurs, ses principes, leur mises pratiques et les compétences que cette mise en pratiques requiert, dans les formations qu’ils dispensent quelques soit leur domaine professionnel.

Un module pilote a donc été conçu collectivement par le groupe de formateurs européens ( un à deux formateurs issues des 7 organisations partenaires du projet européen) lors d’une séance de formation/action de 5 jours à Bergame en Italie du 14 au 18 octobre 2019. A l’issue de cette première séance un module de formation pilote a été modélisé sous la forme d’un programme de 8 jours.

Les Objectifs du programme :
Faire en sorte que le Formateur/stagiaire soit à l’issue de la formation en capacité de construire et d’animer une formation de l’EFP en intégrant l’ESS comme un modèle socio-économique à part entière :
1. Construire un cadre théorique partagé sur l’ESS et un cadre théorique partagé de l’EFP
2. Construire un cadre théorique sur la formation-action comme méthode formative intégrale
3. Construire une communauté apprenante de formateurs de formateurs : pendant et après la formation pour inscrire la transmission des savoirs dans une démarche de progrès en continu

Les Principes de la formation : Cette formation s’inscrit dans le modèle de la "formation/action"
• Illustrée avec les expériences et les cadres de référence des participants
• Dont les modalités (académique, coconstruction des savoirs,...) seront calibrées en fonction des attentes de la communauté apprenante
• Utilisant des outils d’animation d’intelligence collective et de coopération
• Alternant transfert de savoirs théoriques, réflexion collective et échanges de savoirs et confrontation aux pratiques par des visites apprenantes,


L’étape suivante consistait à expérimenter ce module pilote au sein de chaque pays participant au projet
.

L’objectif consistait a constituer un groupe de stagiaires mélangeant formateurs de l’EFP, formateurs à l’ESS et cadre de l’enseignement en ESS pour expérimenter le module et construire les bases d’une communauté de formateurs de formateurs en capacité à terme de diffuser le module. Ces expérimentations ayant également pour objet de contribuer à l’amélioration du module Pilote.

Dans le cadre de ce projet, le MES a mené au printemps 2020 deux expérimentations du module pilote, une session organisée sur Paris et l’autre sur Toulouse, réunissant une communauté de 11 participants.

Un bilan d’évaluation de l’expérimentation française a été transmis au groupe Européen ou un travail de synthèse des différentes expérimentations a été réalisé. Une session d’évaluation collective à l’échelle européenne regroupant un stagiaire de chaque expérimentation est en cours de réalisation ( 9 au 13 novembre 2020) pour tirer les sources d’amélioration du module Européen à partir du vécu des stagiaires.

A l’issue de cette étape le référentiel européen du module de Formation de Formateur sera finalisé et nous pourrons donc passer à la dernière étape du projet la diffusion de ce Module.


Au delà de ce cadre définit par le projet européen, les expérimentations françaises ont fait émerger un projet de recherche-action.

Au cours de ces deux expérimentations, les participant.e.s se sont intérrogés la notion de compétence spécifique de l’ESS et de l’intérêt de leur transmission dans les formations de l’éducation et de la formation professionnelle. En effet, la notion de compétence spécifique de l’ESS revenait de façon récurrente dans les échanges, pourtant, la littérature scientifique sur ces questions est restreinte.

En parallèle la question de l’articulation entre méthodes pédagogiques et principes et valeurs de l’ESS est, elle aussi, revenue de manière récurrente.
Au cours des expérimentations nous avons organisé un exercice de confrontation de ce que nous produisions en terme de contenu avec le regard extérieur mais éclairé de deux professeurs d’université, Gilles Caire, Maître de Conférences HDR en Economie, Responsable du Master Professionnel Droit mention AES spécialité « Droit et développement de l’économie sociale et solidaire » et membre Laboratoire CRIEF à l’ Université de Poitiers et Sandrine Rospabe Maître de conférences à l’IUT de Rennes responsable du diplôme universitaire sur l’éducation populaire et la transformation sociale et qui a publié en 2017, avec deux autres universitaires, le livre " Animation et économie sociale et solidaire " qui traite des liens entre l’ESS et l’éducation populaire.

Ces confrontations ont mis en évidence l’intérêt de continuer et de partager le travail entamé, dans le cadre des expérimentations, avec un champ plus large de chercheurs et d’acteurs de l’ESS.

Depuis 20 ans les formations spécifiques à économie sociale et solidaire se sont multipliées à l’université (Guides formations universitaires, conférences des présidents d’université) comme dans le champ de la formation professionnelle. Elles répondent à un besoin de formation des salariés et bénévoles de ses organisations collectives démocratiques privées à lucrativité limité et à utilité sociale. Le risque de banalisation et d’isomorphisme a été identifié depuis longtemps. L’émergence d’une culture collective et sa transmission sont des facteurs limitant ces écueils. Identifier les compétences spécifiques et les pratiques pédagogiques qui sont en œuvre pourrait assurer un développement des bonnes pratiques ESS et permettre de les diffuser au delà de l’ESS.

A l’issue des expérimentations, un groupe composé de stagiaires parmi lesquels notamment Florian BARES Chef de projet Éducation et Formation à l’ESS à la CRESS Nouvelle Aquitaine et Amélie Lefebvre-Chombart coordinatrice de la Chair’ESS des Hauts de France et des chercheurs cités ci dessus et de moi même en qualité de formateur s’est constitué sous la coordination du MES et de la CRESS NA autour de l’idée de lancer un projet de recherche-action qui s’insère dans une problématique plus large : "En quoi les modèles socio-économiques de l’ESS font appel à des compétences et des pratiques spécifiques " ;

Il s’agirait de questionner les pratiques de formation à l’ESS existantes et les faire dialoguer avec les besoins identifiés par les praticiens de l’ESS pour répondre aux questions suivantes  :

• Quels sont les compétences nécessaires pour que les parties prenantes soient associées au projet. 
• Existe t il des compétences spécifiques à l’ESS ? si oui lesquelles ?
• Sinon quelles compétences "clés" sont mises en œuvre dans les organisations de l’ESS ?
• Quelles méthodes sont employées dans la formation spécifiques des acteurs de l’ESS ?
• Existe-t’il des bonnes pratiques ? Sont-elles spécifiques à l’ESS ?

Les Objectifs généraux de cette recherche-action seraient à la fois d’améliorer les formations ESS pour répondre aux besoins des organisations de l’ESS en donnant des outils et des concepts aux formateurs ESS et de mieux diffuser la culture et les pratiques de l’ESS dans le champ de l’éducation et de la formation.
Un groupe de pilotage élargi est en cours de constitution afin de réfléchir aux suites que pourraient prendre ce projet.

Si cette démarche vous intéresse contactez nous.

bruno.lasnier@le-mes.org