Accueil» Actions » États généraux de l’économie sociale et solidaire » Contribution du MES aux Etats Généraux de l’ESS

Contribution du MES

Le MES s’engage dans la préparation des Etats Généraux de l’ESS. Après avoir participé activement en 2009 et 2010 au comité de pilotage du Labo-ESS, il s’est joint à l’appel de juin 2010 pour des Etats Généraux de l’ESS. Il a effectué en septembre 2010 une contribution écrite aux Etats Généraux de l’ESS.

Les enjeux des Etats Généraux de l’ESS

Les Etats Généraux ne doivent pas se réduire à une campagne médiatique ponctuée par un colloque au Palais Brognard. C’est d’abord un processus permettant de sensibiliser les citoyens à l’ESS, à contribuer à la construction d’un mouvement de l’ESS, mais aussi à influer sur les décideurs d’aujourd’hui et de demain pour promouvoir et développer une économie humaine, solidaire et soucieuse de l’environnement.

  • Informer et sensibiliser les citoyens par une campagne citoyenne valorisant les initiatives de l’ESS en montrant qu’il y a une autre façon de faire société ensemble
  • Contribuer à la construction d’un mouvement de l’ESS par le partage de valeurs, d’engagements et de pratiques communes.
  • Influer sur les décideurs : c’est influer sur les pouvoirs publics, l’état et les collectivités locales ; mais aussi faire en sorte que nos propositions fassent débat dans le cadre des prochaines élections présidentielles

Thématiques et actions prioritaires des Etats Généraux

  • ESS comme réponses aux besoins fondamentaux
  • Citoyenneté économique et éducation populaire.
  • Reconnaissance de l’innovation socio économique
  • Coopération entre acteurs de l’ESS
  • Evaluation et démarche de progrès

Quelle méthodologie pour les Etats Généraux ?

Principes généraux

  • Pour une démarche ouverte et plurielle
  • Pour une démarche partenariale
  • Pour une démarche territoriale
  • Pour une démarche mobilisatrice et d’ouverture
  • Pour une démarche coopérative
  • Pour une démarche conviviale
  • Pour une démarche de continuité

Organisation fonctionnelle

La gouvernance des Etats Généraux doit permettre :

  • de garantir que le processus respecte les principes décrits précédemment
  • de permettre d’articuler les différents travaux réalisés à l’échelle nationale et territoriale à travers des ateliers, des groupes de travail…
  • de dégager des propositions (résolutions, actions, évènements…) à partir de la synthèse des propositions résultant de tous les travaux, contributions et autres
  • de piloter les grands évènements prévus dans le cadre des EG
  • d’assurer le pilotage des moyens techniques, humains et financiers des Etats généraux
  • de définir les étapes et le planning général des états généraux

Nous proposons que l’organisation des EG s’articule autour de quatre niveaux :

  • Un comité de pilotage national
  • Un comité permettant de garantir le processus des EG
  • Des comités de pilotage à l’échelle territoriale (régionale si possible)
  • Des ateliers thématiques ou support

Le MES et les Etats Généraux

Le MES a décidé de s’investir nationalement et régionalement dans le processus des Etats Généraux : au niveau national avec les têtes de réseaux telles que le CNLRQ, l’UFISC, la fédération des Cigales, au niveau régional avec ses représentants régionaux (APES, APEAS, ARDES, ADEPES, CRE-SOL, CREDIS, ACPES, CESIF), mais aussi avec le concours des organismes de recherche et d’accompagnement (ADEL, CRIDA, laboratoire sociologie et communication).

Le MES propose sa participation aux Etats Généraux au travers des propositions suivantes :

  • le co-portage de l’organisation des EG dans les territoires où il est présent avec tous ceux qui le souhaitent
  • la mobilisation de tous ses adhérents dans cette dynamique et mettre tous ses moyens de communication au service des Etats Généraux
  • la mise à disposition de la BDIS (base de données des initiatives économiques et solidaires) au service des EG. Elle constitue à la fois un outil de communication (transmission d’informations) mais aussi un donner à voir.
  • la mise à disposition de ses compétences pour promouvoir la coopération dans les Etats Généraux.
  • L’inscription de mobilisations déjà existante dans le réseaux du MES et des Etats Généraux.
  • Que chaque chantier thématique nationale co construisent au moins un événement déconcentré dans les régions.

L’apport se fera via la participation active des salariés et des bénévoles du mouvement pour l’économie solidaires.

Idées fortes

Les Etats Généraux, un processus permettant :