• "États Généraux de l’Alimentation. Les organisations de la société civile interpellent le président de la République sur les conditions et enjeux des débats"

    À la veille de l’ouverture des États Généraux de l’Alimentation, 39 organisations de la société civile saluent l’initiative d’Emmanuel Macron d’ouvrir le débat sur les questions de l’alimentation et de l’agriculture. Elles rappellent néanmoins que certaines priorités essentielles manquent pour l’instant à l’appel afin d’assurer le succès de cette initiative. Le président de la République doit les prendre en compte et les annoncer dès le lancement des États Généraux ce jeudi 20 juillet.

    Voir le texte de l’appel sur le site du MIRAMAP : http://miramap.org/Etats-Generaux-d...

  • Fête des Possibles

    La Fête des possibles : du 18 au 30 septembre, découvrez celles et ceux qui créent demain près de chez vous ! Rendez-vous sur la carte en ligne pour prendre rendezvous
    avec l’événement le plus proche de chez vous !
    www.fete-des-possibles.org

  • Formation MES ADEPES

    Lee Mouvement pour l’économie solidaire et l’ADEPES organisent les 26 et 27 octobre 2017 à Toulouse une formation : Valoriser l’utilité sociale, mesurer l’impact social ? Outils et méthodes, à destination des dirigeant.es de structure de l’ESS, techniciens de collectivités, chargé.es de mission d’institutions financières intervenant sur le champ de l’ESS et de l’innovation sociale.

Construisons ensemble un mouvement de l’économie solidaire plus fort et plus collaboratif !

Rejoignez nous ! Appel à adhésion 2017 :

Le Mouvement de l’économie solidaire a été créé en 2002 sur les fondations de l’Inter-réseaux de l’économie solidaire dans le but de créer un vaste mouvement des initiatives de l’économie solidaire et ainsi sortir de la confidentialité.

Acteur historique du développement de l’ESS, le MES a entretenu la dynamique de la créativité économique et sociale quand très peu d’institutions s’en préoccupaient, seul réseau transversal de l’économie solidaire en France, il a réussi, dans une société souvent structurée de manière très verticale et cloisonnée, traversée par des logiques de représentants officiels, à faire entendre une autre manière de concevoir l’économie, à faire reconnaître sa spécificité transversale, horizontale, ainsi que ses modes d’organisation plus participatifs que représentatifs, à mettre en avant ses modes de regroupement, plus proches des réseaux que des fédérations, ses modes décisionnels pris au consensus, ses modèles économiques plurielles alliant marché, redistribution et solidarité.

Depuis sa création le MES s’est attaché à faire converger des acteurs de cultures très différentes, comme les fédérations de l’économie sociale, les organisations de solidarité internationale, les mouvements altermondialiste et de la transition écologique sur des perspectives communes pour enclencher une véritable dynamique de changements. A l’initiative du Village de l’économie sociale et de l’économie solidaire au sein du FSE en 2004 ou des Etats généraux de l’ESS en 2012, aujourd’hui, le MES est membre actif d’ESS-France et impliqué au sein du Conseil Supérieur de l’ESS, il a participé à tous les stades de la construction de la loi de juillet 2014 ainsi qu’aux travaux qui ont succédé à cette élaboration dont notamment le Guide des bonnes pratiques. Le MES est également membre du collectif pour la transition. Au delà du niveau national, le MES c’est impliqué depuis sa création dans le Réseau Intercontinental Pour l’ESS, il a participé a la fondation du RIPESS Europe et il est membre de son comité de coordination. 

Après 15 ans d’existence, le Mouvement de l’économie solidaire regroupe des réseaux de développement nationaux et régionaux qui animent eux-mêmes des réseaux locaux, l’ensemble soutient le développement d’initiatives économiques qui maillent le territoire sur les principes de l’ESS, par la proposition de dispositifs d’accompagnement adaptés et en travaillant infatigablement à la promotion de l’ESS dans un esprit de co-construction avec les autorités publiques. Il s’adresse ainsi à un nombre important de citoyens qui sont accompagnés dans la création et le développement d’ initiatives économiques sociales et solidaires.

Aujourd’hui, trois ans après la promulgation de la loi Hamon qui soutient le développement des Entreprise de l’ESS, nous observons un recul dans la prise en compte par les politiques publiques des valeurs et principes que nous défendons autour d’une économie citoyenne et plurielle, au profit de la seule logique du marché et de l’entrepreneuriat social. Face à ce constat les membres du MES ont lancé depuis 2015 un appel : L’Economie Solidaire c’est-vous !, car ils sont persuadés que leurs revendications ne pourront pas se faire entendre sans un mouvement fort de convergences des initiatives et des mouvements. A une époque où fleurissent les coordinations, les mouvements et de nouvelles formes politiques, construire des rassemblements dans la durée, se révèle complexe. Comme l’a montré notre congrès du MES en 2015, les tentatives de regroupement sont perçues comme tentative de récupération et risque de perte identitaire. Dans le même temps, ces nouvelles formes de regroupements ne sont pas vécues comme légitimes par les représentants des institutions qui ne reconnaissent pas les modes d’organisation horizontaux ou en réseau.

Le MES est né de la volonté de redynamiser l’économie solidaire en lui donnant une plus forte représentation. Aujourd’hui le mouvement a su pénétrer les espaces de concertations nationales ( CSESS, ESS-France) mais pour que cela soit utile à la cause que nous défendons, nous devons élargir la base de notre représentation et développer la participation des membres à la gouvernance du Mouvement et à l’élaboration de ses contributions, C’est pourquoi le conseil d’administration à décidé d’appeler à une large campagne d’adhésion et à la tenue d’une assemblée générale extraordinaire pour mettre en place une assemblée générale permanente en remplacement du conseil d’administration, l’enjeu est d’élargir la base du mouvement et de renforcer la gouvernance participative et la coopération entre les membres.

Pour cela, nous vous invitons à rejoindre le mouvement

Pourquoi adhérez au MES ?  

-# Promouvoir l’économie solidaire : soutenir l’idée d’une économie solidaire et encourager sa reconnaissance ; faire mouvement d’économie solidaire ; bénéficier d’une représentation commune auprès des pouvoirs publics et des instances auxquelles participe le Mouvement ; défendre la place des citoyens dans la création de nouveaux services pour les territoires.
-# Faire réseau : participer à des actions collectives ; travailler en réseau dans une démarche de coopération et de mutualisation entre membres : développer la formation, mutualiser des moyens communication et de recherche de financement, renforcer la cohérence entre nos actions… valoriser au niveau nationale et transversale, ce que vous entreprenez localement ou dans votre secteur et développer nos propres pratiques d’économie solidaire.
-# Soutenir le Mouvement : élargir le Mouvement pour une transition vers une société plus solidaire et écologique, encourager le développement des actions du Mouvement et participer à son autonomie ; mieux connaître les activités du Mouvement et porter de nouvelles actions.

Pour adhérez au Mouvement

Agenda

Nos partenaires