Accueil» Actualités » Actualités du MES » Retour sur l’Assemblée générale 2016-2017 du RIPESS Europe

Retour sur l’Assemblée générale 2016-2017 du RIPESS Europe

l’Assemblée générale 2016-2017 du RIPESS Europe c’est tenu le vendredi 9 juin 2017 de 10hà17h à Athènes dans le cadre du 4ème Congrès Européen sur l’Economie Sociale et Solidaire : Universse 2017

Selon le fonctionnement habituel du réseau européen, cette année l’assemblée générale du RIPESS Europe était une assemblée courte puisqu’elle se déroulait dans le cadre d’un congrès. Elle a donc été organisée sur une journée en deux temps :

Le matin, Assemblée générale statutaire :

La présentation du rapport d’activités 2016 par Jason JARDI, Josette COMBES et Judith HITCHMAN a permis de découvrir l’activité du réseau sur trois niveaux d’actions : interne, international et externe, organisées autour des deux axes stratégiques : construire et développer le mouvement et construire des convergences avec d’autres mouvements pour agir ensemble.

Au niveau du développement interne, 2016 a été une année consolidation des liens avec les nouveaux membres en Hongrie, en Croatie avec la question sur la façon d’aider la construction de mouvements d’économie solidaire dans les pays d’Europe de l’Est qui n’ont pas la même culture que l’Europe occidentale, du fait de leur histoire récente d’appartenance au bloc soviétique.

Plusieurs projets de coopération entre réseaux européens se sont mis en route : un projet Erasmus II a été mis en place entre plusieurs pays sur la question de la formation professionnelle ; un autre projet iIntereg reg-lab-ess entre membres du REAS ( Catalogne) et ADEPES (Occitanie) portant sur l’impact des entreprises de l’ESS sur l’économie locale, projet actuellement en recherche de partenaires ; enfin un projet de recherche porté par les Allemands et le réseau Catalan sur le Panorama avec global Mapping, travail sur les outils cartographiques et le développement d’outils communs.

Au niveau international : la Participation du RIPESS Europe au réseau international se construit par le croisement de deux logiques : la représentation du RIPESS Europe au RIPESS Intercontinental ( JosetteCombes et Jason Nardi) et l’implication via les réseaux thématiques internationaux ( Judith HITCHMAN pour Urgency).

Pour rappel les objectifs du RIPESS intercontinental sont : le plaidoyer ( notamment groupe de travail ONU Task force ESS sur les objectifs de développement durable) ; l’éducation et la formation ( travail sur un mapping des formations qui existent et sur comment développer un MOOC international sur formation ESS et webinaire sur la vision et la définition de l’ESS) et enfin la communication, axe devenu prioritaire.

Un salarié, Alexandre, travaille sur le nouveau site Web avec une page par continent plus une page par thématique. Pour rappel il existe une lettre d’information intercontinentale, il faut s’abonner sur l’ancien site.

Trois groupes de travail intercontinentaux sont ouverts : relation avec les institutions, développement du réseau et éducation. Mais le manque de ressources humaines ne permet pas de gérer ces groupes correctement, le RIPESS intercontinental fait donc appel aux membres.

Enfin concernant la prochaine rencontre Globalisons la solidarité, la rencontre prévue en Amérique Latine ne se fera pas faute de capacité des réseaux locaux à s’organiser. Du coup, réflexion au niveau du RIPESS intercontinental sur l’intérêt de maintenir ces rencontres tous les quatre ans et recherche d’alliance pour se joindre à un autre mouvement pour construire un prochain temps international.

Enfin en préparation une réunion internationale à Barcelone qui permette de rassembler avec le RIPESS différents réseaux thématiques avec lesquels on puisse développer des alliances, mais cela demande des moyens humains et l’investissement des membres.

Sur dimension externe  : Le RIPESS Europe cherche à s’associer à d’autres partenaires pour faire avancer le développement et la promotion de l’ESS en Europe. Un premier forum sur l’économie solidaire a été organisé en 2016 à Bruxelles avec le groupe des partis de gauche alternatif. 2016 le RIPESS à également recherché une convergence avec le réseau des entreprises récupérées (forum à Thessalonique) et le mouvement des communs, le lien entre les deux mouvements se renforce. La participation à l’événement de Malaga a également été une occasion de développer les liens avec les entrepreneurs sociaux. Enfin il y a continuité de développement des liens avec les réseaux altermondialistes notamment ATTAC et les Forums sociaux.

Sur la question du plaidoyer, deux outils ont été mis en place : un sur l’innovation sociale et un sur les droits sociaux. Ils sont relayés sur le site, la lettre d’info et le site socioeco.org.

Pour le conseil consultatif Jean-L.ouis Laville et Rogiero Amaro ont proposé un texte sur l’innovation sociale pour se démarquer de la définition européenne qui réduit l’innovation sociale a une intégration du social dans le marché. Le texte a été mis en débat et sera bientôt disponible en anglais et en français sur le site du RIPESS Europe.

Une contribution du RIPESS Europe sur le socle commun des droits sociaux produit par l’Ufisc sera également bientôt disponible sur le site. Ce texte a servi de contribution à la commission européenne qui prépare la publication d’un rapport sur cette question.

Le RIPESS Europe travaille sur cinq axes stratégiques de développement de son influence : commerce équitable, communs, communication et media, inter-coopération, panorama.

Le développement du Réseau : En 2016 le réseau rassemble 35 membres en Europe et le Comité de Coordination (Cocoripess) porte la volonté d’intégrer 3 ou 4 membres de plus chaque année.

C’est le Cocoripess qui sert de support à l’intégration en organisant ses réunions de manière itinérante et en participant aux congrès et aux événements organisés par les réseaux en Europe.

Le Cocoripess porte également la volonté continue de développer les groupes de travail qui doivent se développer de manière autonome avec un enjeu : développer un réseau léger ayant des petit besoins financiers tout en développant le pouvoir d’agir collectif. La volonté du Cocoripess est de mettre en place une stratégie montante pour développer les groupes de travail, les membres sont donc sollicités pour faire remonter leurs demande de soutien au Cocoripess pour construire des groupes en réponse aux besoins … Actuellement huit thématiques ont fait l’objet d’ ateliers : inter-coopération, comment repenser l’économie, les indicateurs sociaux, le panorama, la souveraineté alimentaire, politique publique et ESS, ESS et communs et éducation et formation.

La problématique reste comment faire vivre des ateliers entre les rencontres ? Il y a un problème de méthodes et de moyens opérationnels pour travailler de manière collaborative notamment la mise en lien, la langue et les espaces de collaboration. Besoin d’avoir des moyen pour se voir physiquement au moins une fois par an entre les congrès.

En guise de conclusion : l’Assemblée Générale a montré qu’un des enjeux du RIPESS Europe est d’arriver à développer l’articulation entre les actions du local au global. Par exemple ce que fait le RIPESS au niveau de la Task force doit pouvoir être articulé avec l’action des membres au niveau de leur pays et également avec le travail au niveau de l’union européenne. Comment peut-on renforcer cette articulation : circulation de l’information et espace thématique dédié sur site où l’on doit trouver l’info. Même enjeu sur l’inter-coopération et l’organisation d’espace de coopération entre membres et le développement des groupes de travail thématiques.

Admission des Nouveaux membres :

La présentation des participants montre que plusieurs réseaux souhaite dans le futur adhérer aux RIPESS Europe. A l’occasion de cette Assemblée Générale 4 nouveaux membres demandent validation de leur adhésion :
- You camp entreprise sociale Grèce
- Solidarités for all coopérative Grèce
- Idees factory Bulgarie
- Le réseau portugais REDPES
l’ensemble de ces demandes sont validées par l’Assemblée Générale.

L’après midi temps de construction collective :

Les échanges ont surtout porté sur la relance des groupes de travail collectif :
Pour participer plus activement à ces groupes, les membres du réseau ont besoin que le Cocoripess aide sur la facilitation des groupes de travail en s’assurant que pour chaque groupe :
- une problématique est clairement partagée avec un objectif à atteindre
- le groupe est clairement identifié liste des participants
- des moyens opérationnels : un animateur ou un référent identifié, des espaces de travail collaboratif et des moyens pour pouvoir échanger et produire ensemble ( langue)
Le Cocoripess doit aider les groupes qui se constituent à avoir ces fondamentaux ; constituer une liste de discussion de mail, identifier le référent du groupe et mettre à disposition les outils de travail.

Compte rendu rédigé par Bruno LASNIER, coordinateur national du MES en attendant le compte rendu officiel du RIPESS Europe